18 mars 2007

Hostile

70307343

Une jument de trait ardennaise nous est signalée en très mauvais état, parquée dans une cour de maison. Dès le lendemain, notre agent se rend sur place et découvre les bien tristes conditions de vie d'HOSTILE D'IF.Mi mai, elle a toujours son poil d'hiver qui ne parvient pas à dissimuler son extrême maigreur. Elle est enfermée dans 80 m2 de purin.
Bien entendu, ses propriétaires s'insurgent contre notre intervention, criant haut et fort, aimer et choyer "leur bébé". Un degré d'amour ne valant que trois mille francs, prix pour lequel ils sont prêts à s'en séparer.
Après une heure de discussion animée, agrémentée de menaces du fiston, d'une simulation d'infarctus de madame, ils finissent par accepter de nous remettre la jument pour éviter l'intervention des Services de Gendarmerie et d'un vétérinaire.
L'après-midi même, HOSTILE est rapatriée au siège de l'association. Dès le lendemain, l'intervention d'urgence du vétérinaire est nécessaire. Celle-ci se trouve dans un état de faiblesse alarmant, elle ne boit pas, ne mange pas et reste couchée quasiment en permanence. HOSTILE est épuisée, gravement anémiée, infestée de poux, et en colique. Le diagnostic du vétérinaire est réservé, lequel se donne quatre jours pour se prononcer. Il estime la perte de poids à 150 kilos.
HOSTILE souffre beaucoup et ne se bat pas. Son état s'aggrave, nous nous relayerons sans cesse les trois jours suivants pour la relever, la faire marcher et la soulager à grands renforts d'anti-spasmodiques. Trois jours passés à chercher la moindre petite chose qui pourrait redonner l'envie de se battre à HOSTILE.
Le quatrième jour, elle nous offre enfin une lueur d'espoir, dès que nous arrivons dans son pré, elle vient à notre rencontre et accompagne nos départs d'un hénissement timide. Elle reste de plus en plus longtemps debout et recommence à boire et à manger. Un havre de paix attend HOSTILE chez Kathya qui est famille d'acueil de plusieurs de nos protégés et passionnée par les chevaux de trait. Le vétérinaire nous donne enfin son accord pour le transport.
Kathya prend donc le relais le cinquième jour. Des examens sanguins sont pratiqués. Ils révèlent que la jument est à la limite de la transfusion et on note une atteinte musculaire, des résultats qui montrent un état de dénutrition avancée qui était sur le point de mettre en danger sa vie. Ajoutons à cela que les causes de ses douleurs intestinales nous ont été révélées par la présence en grand nombre de cailloux, de morceaux de plexiglas et de brique dans les crottins au bout d'une semaine de réalimentation.
Aujourd'hui HOSTILE est devenue HORIZON. Elle est devenue une belle jument qui n'est pas encore aussi ronde qu'elle devrait l'être, mais enfin, à sept ans, elle découvre et savoure les joies d'une vie de cheval. Elle ne cesse de trouver de nouvelles bêtises à faire comme un poulain qui découvre tout, et croyez bien que pour tous ceux qui se sont relayés pour la soigner, c'est un bonheur immense que d'avoir participé et assisté à cette renaissance.
Une plainte a été déposée.
Le 22 mai 2003, le Tribunal de Police de FONTAINEBLEAU (77), a condamné Monsieur PRIN à payer une amende de 100 ¤, ainsi qu'à versé au CHEM 1 ¤ de dommages et intérêts, 2241,87 ¤ de remboursement de frais et 200 ¤ de frais d'avocat (475 - 1), pour avoir laissé dépérir une jument de trait ardennaise, HOSTILE D'IF.
Celle-ci, en plus d'avoir manqué sévèrement de nourriture et d'eau pendant des années, était parquée dans un enclos insalubre de 80 m2 où elle était rendue à avaler ce qu'elle trouvait, entre autre, cailloux, morceaux de briques, de plexiglas... retrouvés dans ses crottins.
Le Tribunal a officiellement remis HOSTILE au CHEM.

Posté par virginie67 à 18:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Hostile

Nouveau commentaire